La découverte d’un homme

15 août 2017

Sport

Isaac Makwala.

makwalapompe

Vous avez surement entendu parlé de ce sprinter botswanais qui a été privé de finale du 400m pour une épidémie dans son hôtel, il se sentait pourtant bien pour courir. Les autoritées britanniques ont cette réputation d’être intransigeantes sur les problèmes de santé publique mais si Usain Bolt avait été dans cette situation l’aurait-il privé d’adieu ?

Makwala a réalisé ses meilleures performances lors des 3 dernières années ce qui fait de lui une révélation tardive, il est déjà âgé de 30 ans. C’est un spécialiste du 200m et du 400m, L’une de ces premières performances est son titre de champion d’Afrique du 4x400m en 2007. Jusqu’en 2014, ses performances se limiteront à plusieurs titres nationaux et continentaux. Il est aujourd’hui entraîné par Justice Dipeba, un ancien sprinter botswanais ayant participé aux Jeux Olympiques.

C’est sans doute en 2014 que le botswanais optimise sa préparation et ses performances car il réalise son record sur 400m, en Suisse, avec un temps de 43s 72 soit encore aujourd’hui le record national et la sixième performance mondiale de tous les temps. C’est en 2017 qu’Isaac Makwala nous dévoile l’ampleur de son talent lors du meeting de Madrid où il réalisera son record personnel sur 200m en passant sous la barre des 20 secondes, nous tenons encore aujourd’hui la meilleure performance mondiale de l’année en 19s 77. En ce meeting de Madrid, le natif de Tutume réalisera le doublé 200-400m, lors du 400m il couvera la distance en 43s 92 soit sa deuxième meilleure performance.

Malheureusement les championnats du monde l’auront fait connaître du grand public d’un mauvais angle bien qu’il est gagné le cœur des fans d’athlétisme.

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Dojocarombais |
La traversée de la Réunion |
Lesdbutantsdesdbutants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEMELLE TERVAISE
| Le Chaudron et sa Magie
| le GR34 en Finistère N