Un début tonitruant pour le HAC

17 août 2017

Sport

Voilà le bilan quasi-parfait du HAC en cette première partie de Ligue 2.

Qui aurait imaginé un tel début de championnat pour le club doyen qui n’a remporté aucun de ses matchs de préparation ?

La préparation sans victoire

hacprepa

Le havre a joué 7 matchs de préparation, pas une seule victoire en point d’orgue ce qui laissait présager une saison très longue pour les supporters. Une attaque qui ne se trouvait pas, seulement 4 buts marqués. Le départ de Gimbert, Duhamel, Gamboa, Salles Lamonge et Mohamed Taher y est sans doute pour quelque chose même si plusieurs d’entre eux n’ont que très peu joué. Même chose pour la défense où les départs de Mendy, Chebake, Farnolle, Fortes et Cambon, tous pour des clubs de première division française ou étrangère. Tous ces départs ont durant la préparation considérablement affaibli l’équipe. Avec une équipe rajeuni avec les jeunes du centre et quelques joueurs recrutés, il fallait que tous ce petit monde apprennent à se connaître et à jouer ensemble. Tout ceci peut expliquer la mauvaise préparation du club.

Les attaquants se révèlent

hac

Assifuah, Ferhat, Julan, Mateta : voila les quatre noms qui permettent au HAC de marquer autant de but. Assifuah est arrivé l’hiver dernier et n’avait pas réussi à se faire une place au sein du 11 havrais, cette nouvelle saison lui a permis de s’intégrer parfaitement dans l’effectif et de dévoiler entièrement ses qualités de buteur. Ferhat, hacmen depuis un an déjà, nous avions aperçu ses qualités par intermittence la saison dernière, aujourd’hui il est pleinement épanoui dans le système de jeu d’Oswald Tanchot. Julan, formé à la Cavée, est le super-sub de l’équipe, chaque entrée est synonyme de but pour lui, le club souhaitait absolument le prêter il y a encore quelques semaines. Aujourd’hui plus question de laisser partir le jeune attaquant tant son efficacité est loué par tous, il est même courtisé par plusieurs clubs français et anglais. Mateta ne marque pas mais est pourtant l’un des joueurs de base de cette attaque tant il libère les espaces et crée des occasions à l’équipe. Son prêt par l’Olympique lyonnais est une aubaine pour lui qui jouait presque exclusivement en réserve depuis son arrivée de Châteauroux. Le mélange de ces quatre attaquants permet au HAC d’être la meilleure attaque et d’être l’équipe la plus redouté du championnat.

La défense à l’heure

moukoudi

Seulement un but encaissé en trois rencontres, cette statistique passe inaperçue au regard de l’attaque mais est pourtant à l’origine du début de saison du club normand. Le départ de Mendy et Fortes, deux titulaires régulier de la défense, a laissé un vide qui a été vite refermé par l’émergence d’Harold Moukoudi déjà aperçu en fin de saison dernière. Il est pourtant aujourd’hui l’homme fort de la défense aux côtés de Denys Bain. Sur les ailes, Coulibaly et Bese sont largement à la hauteur du costume. Bese a même déjà marqué, ce qui met en avant son apport offensif. Outre les défenseurs, le gardien Yohann Thuram, dont on parle toujours de la succession de Fabien Farnolle, est un impeccable numéro un avec des prises de balles et des relances rassurantes.

Un coach proche des joueurs

coach

Une seule photo permet de résumer la relation de Tanchot et de ses hommes, proche mais intransigeant. Le coach de 44 ans, qui pris la succession de Bob Bradley en octobre dernier, a réussi à tirer le meilleur de chacun après un seconde partie saison dernière d’expérimentation. Oswald Tanchot et ses joueurs reussiront-t-ils à garder ce rythme et accrocher la montée en fin de saison ?

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Dojocarombais |
La traversée de la Réunion |
Lesdbutantsdesdbutants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEMELLE TERVAISE
| Le Chaudron et sa Magie
| le GR34 en Finistère N